Envie de découvrir l’envers du décor ? Les établissements culturels de Besançon vous ouvrent leurs coulisses …

[En images] Avant les travaux du Musée des Beaux-Arts

Visite en images des recoins du Musée des Beaux Arts et d’Archéologie de Besançon avant sa mise en chantier.

Découvrez le projet de rénovation :

 

Améliorer l’attractivité du musée par la mise en valeur de ses collections par:

– l’augmentation de la surface totale d’exposition. Actuellement réduite à environ 2380 m2, celle-ci pourrait offrir près de 1330 m2 supplémentaires. De nombreuses œuvres, actuellement en réserve faute d’espace, pourront donc être présentées au public.

– la valorisation des espaces consacrés aux chefs-d’œuvre : réouverture du « cabinet Besson », création de 2 nouvelles salles au 1er étage, valorisation de l’espace dédié aux collections archéologiques au rez-de-chaussée.

– le développement de la clarté générale des lieux : la suppression du faux plafond et la création d’une verrière, sont de nature à optimiser l’entrée de la lumière.

 

Offrir une meilleure qualité d’accueil par:

– une cohérence accrue du circuit de visite : le fait d’ouvrir certains espaces, notamment l’aile rue Courbet au rez-de-chaussée, ainsi que l’ensemble de la surface du 1er étage et le dernier niveau permettrait au visiteur de déambuler sans discontinuité ni rupture au sein d’un ensemble libre. Le tour complet et fluide du musée serait alors permis.

– la création d’un espace dédié spécifiquement à la médiation: fort de sa volonté de développer la médiation culturelle d’une part, et d’autre part de mettre en place une politique tournée vers « les publics du champ social », un atelier pédagogique sera installé au rez-de-chaussée.

– développer l’image du musée par le biais d’un hall d’accueil rénové et moderne, dans lequel une véritable boutique pourrait voir le jour.

 

Moderniser le lieu avec:

– une mise en conformité du système de sécurité incendie et du système de lutte contre les intrusions et les vols : le système d’évacuation de la fumée demeure un point crucial. Le dernier niveau reste d’ailleurs fermé au public suite aux restrictions de la commission de sécurité.

– une adaptation complète de l’accessibilité du musée aux personnes handicapées.

– la création d’un espace professionnel adapté pour les agents: vestiaires du personnel modernisés, création d’un PC sécurité et d’un atelier de montage (côté rue Goudimel).

La nouvelle architecture permettra en outre de répondre aux exigences d’accueil d’expositions d’intérêt national. Elle rendra par ailleurs plus attractives les initiatives de donation (qui sont en grande partie à l’origine de la richesse de nos collections) et de mécénat.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *